2019-09-18 Histoire La Patrie Plainfaing

Histoire du Basket Vosgien, AS La Patrie Plainfaing

Les débuts:

Dès les années 20 le jeu est pratiqué dans la commune de Plainfaing. La société « L’avant-Garde » achète des ballons et des poteaux de basket qui seront installés derrière l’Eglise. Ils seront également utilisés par les enfants de  la société sportive scolaire « La Gauloise".

Vers la même époque, La Patrie, société fondée en 1908, possède également son terrain à Noiregoutte. Il y avait donc déjà 2 terrains de basket à Plainfaing avant la guerre !


 

Les années 50


Le basket sera pratiqué à La Patrie dans le cadre des coupes de l’Union Vosgienne de la F.S.F. Des jeunes filles seront également engagées dans ces petites compétitions sous l’autorité de Camille Grohens.


En 1956 Pierre Didierjean, secondé par son frère Gilbert, alors secrétaire de la société, crée un club au sein de la Patrie et engage ses gymnastes basketteurs en championnat des Vosges de la F.F.B.B. La première rencontre aura lieu à Noiregoutte le 14 octobre 1956 contre Darney qui l’emportera 46 à 21. A noter qu’un club de basket verra également le jour à Fraize au sein de la « Jeune France » avec monsieur Vincent.


 
Les années 60

En 1960, le terrain en cendrée situé devant la buvette du cinéma de Noiregoutte est abandonné pour celui aménagé par les joueurs derrière les buts de football ; de la terre du Valtin y sera répandue (photo ci-jointe).


En 1962, la première équipe de jeunes, une équipe de cadets dont fait partie notre actuel président Claude Didierjean, est engagée en compétition.

L’année suivante, Gérard Ruyer qui a lancé ces jeunes fait un stage FSF d’éducateur fédéral à Dinard. 


En 1964, une équipe « réserve » voit le jour. Cette même année, Jean Pierre Maurice succède à Gilbert Didierjean et restaure les panneaux de la salle de Gymnastique de Noiregoutte , ce qui permettra quelques dangereuses séances d’entrainement au milieu des agrès.


En 1965, la cour bitumée de l’école de la Truche va accueillir les joueurs qui ne seront plus obligés de jouer dans la boue et  sur les cailloux. L’école de basket peut alors se développer : la première équipe minime est formée en 1965, celle des benjamins en 1966


1967, Une équipe féminine voit le jour, date où le mini basket est introduit dans les jeux de panier de La Patrie. 1968 voit apparaître une équipe de vétérans alors que les premiers jeunes se mettent en évidence ; Rudy Jacquel est sélectionné des Vosges cadet, premier d’une longue série, tout comme la minime Claudine Duchamp, la première championne départementale de La Patrie au critérium de la jeune basketteuse.


 
Les années 70

C’est au cours de la saison 1969-1970 que La Patrie va « s’expatrier » au gymnase municipal de Fraize, affirmant ainsi son caractère cantonal. L’école de basket va connaître une affluence inégalée avec plus de 80 inscrits : de 130 à 140 pratiquants seront recensés et la première équipe féminine cadette ainsi que la première équipe de juniors garçons vont se mettre en place. Les équipes de minimes et benjamines filles vont bientôt suivre.


C’est le début d’une période faste qui voit les jeunes de ce petit club se distinguer de nombreuses fois tant par des sélections au sein des équipes départementales ou régionales, que par des titres individuels lors des épreuves de critérium. La liste de ces joueurs qui firent honneur aux couleurs de leur club est longue…Citons néanmoins les sélectionnés de Lorraine Anne Marie Tisserand, Valérie Villaume, Christine Kirmann, Frank Renard, Jacques Claudel, Adeline Olry et la championne de Lorraine du « 3-2-1 shoot », Anne Renard. Son frére Frank et Jacques Claudel iront jusqu’en présélection de l’équipe de France cadets.


Les équipes seniors vont quitter les championnats départementaux pour atteindre le niveau régional : En 1976 pour les filles, en 1979 pour les garçons. 
 
Les années 80

En 1983, champions de « promotion », ces derniers accéderont au niveau « Honneur Lorraine » alors que les féminines, championne en « Honneur » atteindront le plus haut niveau Lorrain, celui d’ « Excellence » en 1987.


Parmi les équipes de jeunes qui cueillirent de brillants lauriers sur les terrains, il faut remettre en mémoire les titres départementaux des poussins en 1975 et 1980, des minimes filles en 1981, des juniors en 1983 et d’autres qui seront champions de leur groupe ou vainqueurs d’une coupe. Mais le titre qui a donné le plus de fierté à La Patrie fut celui obtenu par une extraordinaire équipe de benjamins devenue championne de Lorraine en 1982.


 
Aujourd'hui

En 2019, l’activité est modeste. On est loin du record de 106 licenciés de 1993 ou des 140 pratiquants dénombrés dans les années 70 et les ballons font moins résonner le gymnase Jean Pierre Maurice qui accueille la section depuis l’an 2000. Pourtant l’école de basket demeure active…Le nombre et la qualité des membres de l’encadrement, bénévole et passionné permet de faire émerger des jeunes de talent qui actuellement font honneur à leur club d’origine par une pratique de haut niveau.


Il s’agit de  Julie Sabé, de Mika Sattin et de Leila Diagne qui se firent remarquer en équipes de Lorraine, les deux derniers cités intégrant respectivement les centres de formation des clubs professionnels du SlUC Nancy et de la SIG Strasbourg. Actuellement ils sont assis sur le banc de ces clubs renommés.


Quant à la sœur de Leila, Memona, elle aussi initiée à La Patrie  elle collectionne à son tour distinctions et sélections dont celle du Nord Est. Une carrière à suivre…


Un grand merci à Gérard RUYER pour l'historique et les photos.


 
 

le diaporama de La patrie Plainfaing

 
 
 
création de site internet avec : www.quomodo.com